Ils vécurent enfants et firent beaucoup d’heureux/ 31 août 2018

Par le Collectif Le printemps du machiniste et la Cie Alsand

Ils vécurent enfants et firent beaucoup d’heureux n’est pas un spectacle au sens traditionnel.
C’est au milieu du public que la “fête” émerge. Seule une table autour de laquelle s’installent les convives pour y partager une soirée… de mariage, car c’est de cette fête extraordinaire et banale dont il s’agit : on célèbre l’union de deux invités.
Les invités dînent, dansent sur un groove tzigane, assistent aux extravagances des trois sœurs du marié.
Sous leurs yeux, les performances rythment la soirée
: musique, marionnettes, clown, théâtre; voici un instant festif comme savent en créer le Collectif Le Printemps du machiniste et la Cie Alsand.