Mimosa et le pêcheur de chagrins/ 3-4 nov 2018

Conte contemporain philosophique et merveilleux.
Pour petits et grands

Ce conte contemporain philosophique et merveilleux est né de l’envie artistique de s’adresser au jeune public avec des mots simples pour lui parler du racisme social, des discriminations et du harcèlement. Ce texte qui s’adresse autant aux enfants qu’aux adultes nous rappelle le poids des mots et l’importance de prendre le temps, prendre le temps d’être attentif au monde qui nous entoure.

Dans le silence de la pénombre, attentif et le cœur ouvert, le Pêcheur de chagrins nous raconte son métier, celui de pêcheur de chagrins. Il nous raconte les petits et les gros chagrins, les petits chagrins qui passent en quelques heures et les gros, « véritables catapultes prêtes à vous étouffer. » Le Pêcheur nous rappelle l’importance d’en prendre soin – peu importe le chagrin. Guérir nos blessures, c’est recréer notre humanité.

« Tu pêches le chagrin et tu le soignes, tu le caresses, tu le dorlotes, tu l’enlaces, tu le serres (…) tu l’écoutes et tu le nourris de ton cœur, tu le regardes et tu le rejettes à l’eau. »

Son métier n’est pas facile tous les jours, il nous raconte aussi son cœur, parfois lourd, devant tant de chagrins. « Il m’arrive souvent d’espérer que la pêche sera mauvaise. Ces chagrins qui viennent et reviennent me fatiguent le cœur, mon âme devient noire. Quand je suis triste, je deviens carpe, je n’arrive plus à parler. Je fais alors de ces chagrins des guirlandes lumineuses que je raconte. » A sa façon, le Pêcheur libère son cœur soudainement triste en mettant les chagrins à la lumière, en en parlant tout simplement. Pourquoi ne ferait-on pas la même chose avec nos propres « soupirs », nos propres « chagrins » ?

De là, il va nous raconter l’histoire de Mimosa, le premier chagrin qu’il a péché, « une histoire qui ressemble à bien d’autres histoires que j’ai pêchées ensuite », mais une histoire « qui se termine bien – finalement. »

Beaucoup d’émotions et de poésie dans ce spectacle. Une ode à la vie avec ce Pêcheur, véritable boîte à gourmandises.

Création jeune public dès 8/9 ans
Durée: 65 minutes

Auteure et interprète: Florence Balvay
Mise en scène: Mirko Bacchini
Régie:Tom Häderli
Scénographie: Nicolas Houdin (les Bâtisseurs d’instants), Xavier Lacoste
Habillage sonore: Oliver Brand
Production et direction artistique: Cie Un plus Un © Tous droits réservés

En collaboration avec le fOrum culture
En partenariat avec BSN press
(Sortie en librairie le 6 septembre – ISBN 978-2-940516-86-5)

Avec les soutiens du Service fédéral de lutte contre le racisme (DFI), du Canton de Berne et du Conseil du Jura Bernois, du Canton du Jura (ProjEcole), de la Commune de Moutier, de la Ville de Bienne, de la Commune de Porrentruy, de la Fondation Engelberts pour les Arts et la Culture, de la Fondation Ernst Göhner Stiftung et de la Fondation Suisse des Artistes Interprètes (SIS).

Trailer : www.vimeo.com/cieunplusun/mimosa
Site de la Compagnie : www.unplusun.ch